Les atouts fiscaux du PER : Optimisez votre épargne retraite

épargne retraite

Publié le : 01 juillet 20237 mins de lecture

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) est un outil de plus en plus plébiscité par les épargnants pour préparer leur retraite. En effet, ce véhicule d’épargne offre de nombreux avantages fiscaux, permettant ainsi d’optimiser ses économies à long terme. Découvrez les principaux atouts fiscaux du PER, afin de vous aider à prendre des décisions éclairées pour votre épargne retraite.

Différents types de Plan d’Épargne Retraite (PER)

Si vous recherchez un guide pour ouvrir son PER, sachez tout d’abord qu’il s’agit d’un dispositif permettant de préparer votre retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Il existe plusieurs types de PER tels que le PER individuel et le PER collectif. Le PER individuel est souscrit directement par l’épargnant auprès d’un établissement financier et permet une grande flexibilité en termes de versements et d’investissements. Quant au PER collectif, il est proposé par l’employeur à ses salariés et offre des avantages fiscaux similaires au PER individuel, toutefois, il peut être soumis à certaines contraintes en termes de versements.

Avantages fiscaux du PER

Le PER offre de nombreux avantages fiscaux qui en font un outil d’épargne retraite attractif. Tout d’abord, les sommes versées sur un PER sont déductibles du revenu imposable, ce qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt immédiate.

De plus, les gains réalisés sur le PER sont exonérés d’impôt pendant la phase d’épargne, ce qui permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Les sommes sont ensuite soumises à l’impôt sur le revenu lors des retraits, mais à un taux généralement plus faible compte tenu de la baisse de revenu à la retraite.

Enfin, le PER permet de bénéficier d’une sortie en capital ou en rente viagère, offrant ainsi une grande flexibilité en fonction des besoins de l’épargnant.

Modalités de retraits du PER

Cas de retraits anticipés

En cas de retraits anticipés sur un PER, plusieurs cas de figure sont à prendre en compte. Tout d’abord, il est possible de retirer les sommes épargnées avant l’âge de la retraite, mais ces retraits peuvent être soumis à des pénalités fiscales.

Cependant, certains cas de retraits anticipés peuvent bénéficier de conditions avantageuses, tels que l’acquisition de la résidence principale, la cessation d’activité non salariée, ou encore l’invalidité ou le décès de l’épargnant.

Sortie en rente viagère : pour qui et comment ça marche ?

La sortie en rente viagère est une option proposée par le PER qui permet de recevoir un revenu régulier pendant toute la durée de sa retraite. Cette option sera intéressante pour les personnes souhaitant garantir un revenu stable à vie.

Pour bénéficier de la rente viagère, il est généralement nécessaire d’avoir atteint l’âge de la retraite légale. Le montant de la rente dépend ensuite des sommes épargnées et de l’espérance de vie de l’épargnant.

Sortie en capital : avantages et inconvénients

La sortie en capital est une autre option proposée par le PER, qui permet de récupérer l’intégralité des sommes épargnées sous forme de capital. Cette option sera intéressante pour les personnes souhaitant disposer d’une somme importante pour réaliser des projets ou pour faire face à des dépenses imprévues.

Cependant, la sortie en capital est soumise à l’impôt sur le revenu, ce qui peut entraîner une fiscalité plus élevée que celle appliquée à la sortie en rente viagère.

Comment bien choisir un PER ?

Critères à prendre en compte avant de souscrire un PER

Pour bien choisir un PER, il est important de prendre en compte certains critères. Tout d’abord, il est nécessaire de s’informer sur les frais liés au PER, tels que les frais de gestion et les frais d’entrée. Il est recommandé de privilégier les PER proposant des frais réduits.

Il est important de s’intéresser aux options de gestion proposées par les PER, telles que la gestion pilotée ou la gestion libre. Ces options permettent d’adapter l’épargne en fonction du profil de l’épargnant.

Différentes options de gestion proposées par les PER

Les PER proposent différentes options de gestion, adaptées aux besoins et aux préférences de chaque épargnant. La gestion pilotée, par exemple, permet de confier la gestion de son épargne à des experts financiers qui se chargent d’optimiser les investissements en fonction des objectifs fixés.

La gestion libre, quant à elle, offre une plus grande liberté dans le choix des investissements, permettant à l’épargnant de sélectionner les supports qui lui semblent les plus adaptés à sa situation.

Frais liés aux PER : comment les évaluer ?

Les frais liés aux PER peuvent varier d’un établissement à un autre, il est donc important de les évaluer avant de souscrire. Les frais de gestion, par exemple, peuvent être prélevés chaque année sur le capital investi. Il est recommandé de privilégier les PER proposant des frais de gestion réduits afin de maximiser le rendement de son épargne.

Les frais d’entrée sont à prendre en compte, car ils peuvent amputer une partie des versements effectués sur le PER. Il est conseillé de se renseigner sur les éventuels frais d’entrée avant de choisir un PER.

Impacts du PER sur la succession

Le PER a des impacts sur la succession. En effet, les sommes épargnées sur un PER ne font pas partie de l’actif successoral et ne sont donc pas soumises aux règles de la succession.

Cependant, en cas de décès de l’épargnant, les sommes épargnées peuvent être transmises aux bénéficiaires désignés par l’épargnant. Il est donc important de mettre à jour régulièrement les bénéficiaires désignés sur son PER afin de s’assurer que les sommes épargnées reviendront aux personnes souhaitées.

Pourquoi investir en Seine-Saint-Denis ?
Comment trouver une résidence senior à Toulouse ?

Plan du site