Tendance : investir dans une résidence pour seniors

Les investissements immobiliers, et notamment locatifs, sont des immobilisations très rentables. Toutefois, d’une manière plus particulière, le fait d’investir dans une résidence pour seniors est plus attractif et plus rentable. Cet investissement présente des traits économiques et fiscaux plus attrayants.

Un investissement à grande rentabilité

L’impayé et le vide locatif sont les principaux risques des investissements locatifs. Toutefois, les investissements dans les résidences seniors ne sont pas très affectés par ces craintes. En effet, près de 40 % des habitants de la France sont âgés de 60 ans et plus. Ce qui fait que l’investissement dans la résidence senior admet une marge de sécurité plus sûre.

En pratique, le fait d’investir dans une résidence pour seniors offre un niveau de rentabilité hors taxe de 4,25 %. De plus, c’est l’exploitant qui est chargé des entretiens et des administrations de la résidence. Seuls les engagements de copropriété et les taxes foncières restent donc à votre charge. Ce qui veut dire que ces investissements sont très rentables sur le long terme et ne réservent aucun imprévu de dépenses.

Une fiscalité attractive

Les dispositifs fiscaux en vigueur offrent de grands avantages si vous voulez investir dans une résidence pour seniors. En effet, vous avez une multitude de choix de modalités fiscales. Si vous choisissez l’Amortissement Réputé Différé (ARD), vous aurez la possibilité de faire des opérations fiscales neutres pendant 25 ans. Si vous optez pour la loi Censi-Bouvard, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 11 %. C’est valable pour les biens dont la valeur hors taxe s’élève à une hauteur de trois cent mille euros.

De plus, en optant pour le statut LMNP, vous pouvez gagner un remboursement de TVA relatif à l’achat du bien. Ce système peut vous offrir une économie de 20 % par rapport à son prix d’acquisition. Cependant, sachez que ce remboursement n’est retenu que si vous avez détenu le bien immobilier pendant 20 ans au moins.

Une gestion à la charge de l’exploitant

Les charges d’entretien et d’administration d’une résidence senior sont à la charge de l’exploitant qui n’est autre que le locataire. En principe, l’investisseur et le locataire sont liés par un contrat de bail de neuf ans. Celui-ci devrait donc être minutieusement rédigé afin de garantir un bon rendement de l’opération.

Toutefois, il faut toujours faire attention aux fonds de contrat de bail et/ou de copropriété. C’est ce dernier qui définit la répartition des charges et des engagements. Ce qui, comme déjà soulevé, peut vous octroyer un rendement supplémentaire de 4 % à 4,5 %.

Qui peut bénéficier de la défiscalisation en loi Pinel ?
Investir dans une résidence pour étudiants : un secteur très recherché